Vous êtes ici : Le site des amphibiens de France !!! » Anatomie des Batraciens

Anatomie des Batraciens

Anatomie crapaud

Les batraciens ont, en géneral, des côtes absentes ou rudimentaires et un sternum très développé. Entre les os iliaques, on observe un prolongement de la colonne vertébrale qu’on nomme urostyle. Les vertèbres sont en nombre très variable; par exemple on en compte 40 chez la grenouille. Leur peau est molle et nue, c’est à dire absolument dépourvue d’écailles. Les membres sont au nombre de quatre et les batraciens manquent d’ongles aux doigts.

La langue sert souvent d’organe préhensile; ainsi elle peut se rabattre sur la proie et la ramener dans la bouche. Il existe un organe vocal chez les crapauds et les grenouilles puisqu’ils coassent.

Mais ce qui caractérise essentiellement les batraciens parmi les vertébrés, ce sont les métamorphoses qu’ils réalisent. En effet, dans les premiers temps de leur vie, les batraciens respirent par des branchies et ressemblent à des poissons par leur forme et leur manière de vivre (tétards), tandis que, dans la seconde, ils ont des poumons (quelques genres conservent malgré cela leurs branchies), et ont une respiration aérienne (âge adulte). Le coeur se compose d’un seul ventricule et de deux oreillettes. Les globules rouges du sang sont très gros et elliptiques, pourvus d’un noyau.

L’enveloppe des oeufs des batraciens est simplement membraneuse. Les oeufs enflent beaucoup dans l’eau après avoir été pondus. Les bébés, appelés têtards ne diffèrent pas seulement des adultes par la présence des branchies. Leurs pattes ne se développent que par degrés et dans plusieurs espèces, ils ont encore un bec et une queue qu’ils doivent perdre et des intestins d’une forme différente.